Carnet de voyage la Thaïlande

Aujourd'hui, je vous propose le récit d'un voyage de vacance à Bangkok en Thaïlande par Thibault Cassagne ...

La Thaïlande est un pays d'Asie du Sud-Est. Elle est réputée pour ses plages tropicales, ses palais royaux opulents, ses ruines anciennes et ses temples ornés présentant des statues de Bouddha. À Bangkok, la capitale, un paysage urbain ultramoderne côtoie des communautés tranquilles au bord des canaux et les emblématiques temples. Les stations balnéaires situées à proximité comprennent la dynamique Pattaya et la ville branchée de Hua Hin.

Je lui laisse le soin de vous raconter son histoire, Mister Thibault c'est à toi ...

Denis Eveillard


Bangkok est une ville qui ne dors jamais et qui est en perpétuel mouvement ! Lorsque j’ai réservé mon billet d’avion pour la Taillande en Janvier dernier je n’avais pas spécialement pensé à prendre une canne dans mes valises mais après quelques recherches j’ai tout de même pensé qu’une petite canne travel en 4 brins pourrait être utile sur place ! Et bien m’en a pris... 

Bangkok est une ville parsemée de canaux qui traversent la ville et qui sont de véritable moyen de transport pour les habitants de cette mégalopole ! Lors de mon arrivé dans la ville je n’ai pas pu résister à l’envi d’aller jeter un œil en bas de l’hôtel. En arrivant au bord de l’eau j’étais un peut déboussolé: l’eau est très, mais vraiment très très sale et polluée et je me dis qu’il n’y a aucune chance que je trouve du poisson dans cette eau qui ressemble à un égout à ciel ouvert. Et pourtant, au bout de quelques minutes je remarque de l’activité en surface. Des poissons chats ! Mais malgré les poissons bien présents je ne prend aucune touches et je jette l’éponge, fatigué du voyage et de l’avion je rentre à l’hôtel pour une bonne nuit de sommeil salvatrice !

Quelques jours plus tard et après quelques recherches sur le web je trouve un spot de pêche à 45mn de Bangkok. Un « paid pond «, qui sont des étangs artificiels où les poissons sont relâchés pour la pêche sportive. Rendez vous pris pour le lendemain afin d’en découdre avec les poissons thaïlandais ! Réveil à 7h, taxi commandé à 7h30 après un café Thaï au goût un peu douteux et une heure plus tard j’arrive au bord d’un étang en pleine campagne thaïlandaise. Personne ne parle anglais mais le langage de la pêche étant universel j’arrive à acheter un petit ticket qui me donne le droit de pêche, let’s go ! 

Premier lancé, première casse ! Ok, il y a du poisson et du lourd, mon mathos est peut être trop léger, je monte un bas de ligne bien plus gros et me voilà reparti. Quelques minutes plus tard je prend une touche monstrueuse avec un leurre souple animé sur le fond et là c’est un sacré combat qui s’engage avant que je mette mon premier mérou au sec, un poisson de 2 kilos avec une puissance monstre !

Plus tard dans la journée je prendrai d’autres mérous mais aussi des barramundis, un genre de bar asiatique à la puissance incroyable, ces poissons sont très méfiants et ne sont pas si facile à prendre malgré la population des étangs ! Au final cette belle journée se termine avec une vingtaine de prises de toutes tailles. Pour l’anecdote, lorsque je remontais un mérou d’à peine un kilos un autre de ses congénères de 30 kilos l’a avalé tout rond, une scène assez spectaculaire ! 

Le matériel voyage: aujourd’hui les fabricants proposent des cannes voyages en 4/5 brins qui permettent de pêcher avec des cannes de qualité même à l’autre bout du monde. De plus ces cannes rentrent dans une valise standard et cela évite de payer les taxes aériennes relatives aux bagages hors gabarits. Pensez y !

Thibault Cassagne